Miguel Angel Estrella

A l’âge de douze ans, alors que son père l’emmène pour la première fois au concert, Miguel Angel Estrella a la révélation passionnée du piano. Mais l’argent manque pour envisager une bourse d’étude à la ville. A son corps défendant, Miguel Angel attendra ses 18 ans pour commencer  ses études à Buenos Aires avec Orestes Castronuovo, Erwin Leuchter et Celia de Bronstein.

En 1965 il se rend pour la première  fois à Paris et à Londres où Vlado Perlemuter, Yvonne Loriod, Marguerite Long et surtout Nadia Boulanger seront ses maîtres.

Sa carrière va prendre rapidement une envergure internationale, il obtient de nombreux prix.
Son mariage avec Martha, une merveilleuse cantatrice, va  le confirmer dans sa vocation de musicien social. « Très jeunes, dès 1960, ma femme et moi, nous voulions prouver que la musique était un langage universel destiné à tous et pas seulement aux élites. Nous, des pauvres de la classe moyenne, nous allions dans les bidonvilles, à la rencontre des publics défavorisés de travailleurs, de paysans, d’Indiens, jouer Brahms et César Frank que l’on mêlait à la musique des habitants. Leur façon d’écouter avec pureté et naturel nous impressionnait beaucoup. »

[audio:http://www.karavane.pro/wp-content/uploads/estrella-chopin_impromptu_4-sonate_2.mp3|titles=Miguel Angel Estrella – Chopin – impromptu N°4 et sonate N°2|autostart=yes]

En 1976, ce travail pour améliorer la qualité de la vie des gens et tendre à ce que la musique fasse partie de leur vie quotidienne dérangeait le gouvernement militaire de l’époque en Argentine qui a vu dans le succès de cette démarche sociale un danger…Miguel s’enfuit en  Uruguay où il sera enlevé en 1977, emprisonné et torturé jusqu’en 1980.
Durant toute cette période puis enfin  lors de sa libération, Miguel puisera dans sa foi, dans la musique qui l’habite et l’amour des siens, la lumière et l’espérance pour le chemin à reconstruire.

Grâce à une vaste campagne de solidarité mobilisant des musiciens et des personnalités du monde entier tels que Yehudi Menuhin, Henri Dutilleux, Simone Signoret, Marcel Landowski, Costa Gavras, Danielle et François Mitterrand, Jacques Chaban Delmas….ainsi que de grandes organisations comme Amnesty International, l’Acat, l’Unesco, la Cimade, la croix Rouge Internationale, le Vatican….  Miguel  quitte définitivement la prison Libertad de l’Uruguay…le 12 Février 1980
La France l’accueille avec sa famille.

C’est en prison, sous la torture, que l’idée de « Musique espérance » est née.
Son objectif: apporter la musique dans tous les secteurs de la société et en priorité dans les lieux défavorisés, promouvoir dans tous les pays, la musique populaire issue des cultures locales enracinées dans les traditions les plus authentiques, œuvrer pour la Paix en rendant à la musique son rôle de communication solidaire entre les hommes et entre les peuples.

C’est ainsi que Miguel Angel Estrella crée, en 2000, un orchestre pour la Paix composé de 40 jeunes musiciens d’origines arabe et israélienne.


Téléchargez les photos (HD) :

Miguel Angel Estrella

Miguel Angel Estrella

 

Téléchargez les dossiers (.pdf) :

Miguel Angel Estrella – Bio (Fr)

Principale formule de concert :

Récital pour la paix
Le grand répertoire du piano classique , tout en laissant la part belle au dialogue avec le public.

avec Miguel Angel Estrella (piano)


← Back