Florin Niculescu

niculescu©laurent_tulasneFlorin Niculescu est aujourd’hui un musicien majeur de la scène jazz internationale. Il a, au travers de ses multiples collaborations musicales, développé une sonorité propre et un langage singulier. Une singularité qui tient d’abord à sa personnalité, mais aussi à sa solide formation classique nourrie, par ailleurs, par l’expérience tzigane puis orientée vers le jazz dans ses diverses variantes.

Son irréprochable technique violonistique et sa phénoménale virtuosité – admirées de tous, musiciens et auditeurs – ne sont jamais, pour lui, une fin en soi mais bien les moyens d’exprimer sa personnalité musicale. De même, l’évidente filiation spirituelle avec Stéphane Grappelli (1908-1997) n’est en rien une limite à son expression propre mais bien un aiguillon qui le pousse à toujours innover.


A noter : « Monsieur Grappelli », spectacle musical qui sera créé au Théâtre Daunou à Paris
•••••••••••••le 27 Janvier 2018 et partira après en tournée en Quintet

Il naît le 8 février 1967 à Bucarest dans une famille tsigane dont tous les membres sont musiciens professionnels. Florin commence le violon avec son père vers quatre ou cinq ans. En 1973, il entre à six ans à l’Académie de musique George Enescu de Bucarest dont il sort avec un premier Prix. En 1984, il obtient une mention spéciale du jury au concours international Henri Wieniawski, à Lubiana.

A vingt-trois ans, il décide de quitter la Roumanie pour la France et arrive à Paris au début des années 1990. En 1991, il rencontre le guitariste Boulou Ferré, la première des nombreuses collaborations du violoniste. Toujours en 1991 rencontre avec Pascal De Loutchek du trio « ARBAT » dont l’enregistremement du disque « Ilô ».

En 1993 il intègre le quintet du guitariste Romane, puis forme, en 1994, un quintet avec le contrebassiste Jacques Vidal, le pianiste Michel Graillier, le guitariste Frédéric Sylvestre et le batteur Simon Goubert. 1995, c’est l’aventure du  » New Quintette du Hot Club de France  » de Babik Reinhardt (1944-2001), le fils de Django Reinhardt, et enregistre l’album éponyme puis ceux de Christian Escoudé ( » a suite for gypsies « , 1998) et Marcel Azzola « Fo(u)r Friends « , 1999).

L’enregistrement, en 1999, de  » L’Esprit Roumain « Florilège »  » permet la réunion sur un même album du père et du fils. Outre Corneliu Niculescu (vio- lon), on y retrouve Jani Lincan (cymballum), Angelo Debarre (guitar), Antonio Licusati (contrebasse), Ionoutz (accordéon) et Costel (contre- basse).

Toujours en 1999 et alors accompagné d’Emmanuel Bex (orgue) et de Simon Goubert (batterie), il enregistre  » Gipsy Ballads « , qui sera nommé  » Album jazz de l’année  » et pour lequel il recevra le prix  » Talent Jazz  » au Midem 2001.

Téléchargez les photos (HD) :

  Florin-Niculescu©Joël-Perrot    Florin-Niculescu_Paul-Staicu_duo

 Florin Niculescu

Florin Niculescu

Florin Niculescu

Florin Niculescu / Paul Staïcu

Darryl Hall

Hugo Lippi

Bruno Ziarelli

Nicola Sabato

Téléchargez les dossiers (.pdf) :

Florin Niculescu – Dossier (Fr)

Darry Hall – Contrebasse (Bio – Fr)

Hugo Lippi – Guitare (Bio – Fr)

Bruno Ziarelli – Batterie (Bio-Fr)

Paul Staïcu – Piano (Bio-Fr)

Monsieur Grappelli (Fr)

 

 

Site internet :

http://florin-niculescu.com

Les principales formules de concerts :

Florin Niculescu Trio
avec Florin (violon), Hugo Lippi (guitare) et Darryl Hall (contrebasse)

Florin Niculescu Quartet
avec Florin Niculescu (violon), Darryl Hall (contrebasse), Hugo Lippi (guitare) et Paul Staïcu (piano)

Florin Niculescu Quintet
avec Florin Niculescu (violon), Paul Staïcu (piano), Darryl Hall (contrebasse), Hugo Lippi (guitare) et Bruno Ziarrelli (percussions)

Gipsy Rhapsodie
Hommage à Django Reinhardt et Stéphane Grappelli
Œuvre composée par Florin Niculescu pour violon, contrebasse, 2 guitares, batterie et Orchestre Symphonique (de votre choix).

« East and West »
2 amis d’enfance improvisent en explorant leurs racines jazz, classiques et tsiganes 
Duo Florin Niculescu et Paul Staïcu

Monsieur Grappelli
Hommage à Stéphane Grappelli
avec Florin Niculescu (violon), Paul Staïcu (piano), Nicola Sabato (contrebasse), Hugo Lippi (guitare) et Bruno Ziarrelli (percussions)


 

← Back